Cancel culture : Pour Barack Obama, ça va trop loin

L’ex-Président Démocrate a sabré le courant “woke” dans une entrevue pour CNN mardi 8 juin. Celui-ci avait déjà dénoncé le manichéisme de ces mouvements auparavant.

Aux États-Unis, la culture “woke” (éveillé) s’est largement diffusée au sein de la société et en particulier dans les universités américaines. Décolonialisme, racisme anti-blanc, et idéologie victimaires y font la loi.

Une situation qui inquiète l’ancien chef d’Etat américain, qui a dénoncé dans une entrevue pour la chaîne pro démocrate CNN, les «dangers» de la mode qui consiste selon lui «à condamner les gens en permanence». Celui-ci explique se baser sur l’expérience de ses propres filles qui étant toutes deux à l’université, “ se rendent bien compte que cela va trop loin“, regrette-t-il. Ce dernier affirme que «l’on ne peut pas exiger des gens qu’ils se montrent politiquement corrects en toutes circonstances».

Barack Obama a également tenu à différencier la lutte nécessaire selon lui, contre les discriminations, de la victimisation permanente à travers notamment des réseaux sociaux.

L’ancien Président s’était déjà positionné contre la vision manichéenne du mouvement «woke». Celui-ci avait expliqué à l’occasion d’un sommet à Chicago que «le monde est complexe, ambigu» et s’était moqué des gens qui «tweetent ou lancent un hashtag pour dénoncer l’emploi d’un verbe inadapté dans une phrase, puis se rasseyent et se sentent fiers d’eux», rapporte Le Figaro.

Inscrivez-vous à notre Infolettre patriote ! 🇫🇷

Tous les soirs de semaine à 18h30, l'actu souverainiste dans votre boîte mel 📩

ARTICLES CONNEXES

Suivez-nous !

FansJ'aime
2,978SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner

Inscrivez-vous à notre Infolettre patriote ! 🇫🇷

Tous les soirs de semaine à 18h30, l'actu souverainiste dans votre boîte mel 📩

TENDANCES