Il y a 16 ans, les Français votaient non au référendum de 2005 sur la constitution européenne

N’oubliez pas de nous soutenir ! Souverainistes.info est un média 100 % gratuit et indépendant. Nous avons besoin de votre aide pour poursuivre notre travail d’information patriote 🇫🇷 Faites-nous un don !

Le 29 mai 2005, le “non” recueillait 54,68 % des voix contre le projet de loi qui autorisait la ratification du traité établissant une constitution pour l’Europe.

Le traité constitutionnel avait été adopté par les chefs d’État des pays de l’UE en 2004 au Conseil européen et signé à Rome en octobre. Son entrée en vigueur était conditionnée à la ratification par la totalité des membres de l’Union.

Ce ne fut pas le cas des Pays-Bas ou de la France, qui a rejeté par référendum le traité avec 54,68 % des suffrages. Près de 70 % des inscrits ont participé, soit environ 29 millions de Français. En comparaison avec le traité de Maastricht, le “non” a progressé quelle que soit la catégorie sociologique (âge, sexe, profession…), hormis chez les retraités.

Un clivage politique important

À gauche, le parti communiste a voté non, de même que l’électorat du PS et des écologistes, malgré une campagne intense pour le oui de leur direction. À droite le MPF de Philippe de Villiers, le FN de Jean-Marie Le Pen ont massivement voté non (respectivement 75% et 93%), alors que l’UMP a majoritairement voté oui (80%). Seul Nicolas-Dupont Aignan a voté contre dans son ancien parti.

Suite au refus des Français, le traité constitutionnel sera finalement adopté dans une version quelque peu modifiée par le traité de Lisbonne de 2007, sous le gouvernement de Nicolas Sarkozy. Le Parlement s’étant réuni le 4 février 2008 en congrès à Versailles, et ayant fait voter le texte similaire à celui de 2005 à 560 voix contre 181, outrepassant alors l’expression démocratique populaire.

D’après un sondage Ifop réalisé en mai 2015, si la question du référendum de 2005 était reposée, les Français voteraient « non » pour 62 % d’entre eux, « soit sept points de plus qu’en 2005 ». Interrogé par la BBC samedi 20 janvier 2018, Emmanuel Macron avait estimé que les Français auraient “probablement” voté la sortie de l’Union européenne, si la question leur avait été soumise par référendum.

Un grand rassemblement organisé aujourd’hui

La plateforme référendum-ue.org qui milite pour un référendum sur la sortie de la France de l’Union européenne, organise aujourd’hui un grand rassemblement de souverainistes à Paris Place Vauban à 14hh30. De nombreux souverainistes (plus de 20) seront présents notamment Charles-Henri Gallois président de Génération Frexit), Guillaume BIGOT, Etienne Chouard, Philippe Murer, Jacques Cheminade, Florian Phillipot, Charles Gave…

Les conditions d’appartenance ont changé

Dans un entretien à Sud Radio ce matin samedi 29 mai, Charles-Henri Gallois dénonce des conditions d’appartenance à l’Union européenne ayant beaucoup évolué, sans approbation par un nouveau référendum de la population française.

Celui-ci explique alors la stratégie de la pétition en ligne pour mobiliser des électeurs autour de la question du Frexit et en conséquence imposer celle-ci dans le débat public.

N’oubliez pas de nous soutenir ! Souverainistes.info est un média 100 % gratuit et indépendant. Nous avons besoin de votre aide pour poursuivre notre travail d’information patriote quotidien 🇫🇷 Faites-nous un don !

Inscrivez-vous à notre Infolettre patriote ! 🇫🇷

Tous les soirs de semaine à 18h30, l'actu souverainiste dans votre boîte mel 📩

ARTICLES CONNEXES

Suivez-nous !

650FansJ'aime
2,839SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner

Inscrivez-vous à notre Infolettre patriote ! 🇫🇷

Tous les soirs de semaine à 18h30, l'actu souverainiste dans votre boîte mel 📩

TENDANCES

Suivez-nous sur notre page Facebook !