L’armée de Terre française expérimente cette année des exosquelettes « passifs »

N’oubliez pas de nous soutenir ! Souverainistes.info est un média 100 % gratuit et indépendant. Nous avons besoin de votre aide pour poursuivre notre travail d’information patriote 🇫🇷 Faites-nous un don !

Après avoir manœuvré fin mars avec des robots de l’entreprise américaine Boston Dynamics, c’est au tour des exosquelette d’être expérimentés par l’armée française.


Article publié sur Opex360: voir l’article original.


Un exosquelette est un « robot collaboratif » [ou Cobot] dont l’armature se compose de jambes et de bras « mécatroniques » [c’est à dire combinant la mécanique, l’électronique et l’informatique]. Ce système permet à celui qui en est équipé de porter des charges lourdes, en toute facilité, sans solliciter ses muscles. Évidemment, on en voit tout l’intérêt pour les fantassins, qui peuvent porter plus de 40 kg d’équipements une fois débarqués, ou encore pour les artilleurs, qui ont à manipuler des obus.

Réduire la fatigue des militaires

En février 2019, l’Agence de l’innovation de Défense [AID] a publié une demande d’information concernant les exosquelettes dits « passifs », car étant dépourvus de moteurs électriques, ils fonctionnent par report de la charge au sol via un système de tiges et de rotules. L’objectif était alors de voir ce que de tels dispositifs pouvaient apporter pour réduire la fatigue et le risque traumatique pour le combattant, et donc pour augmenter son endurance.

Deux ans plus tard, l’armée de Terre, via son « Battle Lab Terre », a donc lancé une expérimentation avec des exosquelettes passifs acquis auprès de la société Mawashi qui, comme son nom ne l’indique pas, est canadienne. Trois unités ont été désignées pour cela : le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes [RCP], le 17e Régiment de Génie Parachutiste [RGP], et le 13e Bataillon de Chasseurs Alpins [BCA].

Testés en conditions réelles

Cette expérimentation durera jusqu’à la fin de cette année, chaque régiment ayant une tâche particulière. Ainsi, le 13e BCA évaluera ces exosquelettes lors de missions commando [infiltration à pied et/ou héliportée, évacuation de blessés, etc]. « Cette technologie innovante sera également éprouvée durant des patrouilles en montagne, comprenant du franchissement de passage, du rappel, de la via ferrata, et de la progression à ski », précise l’armée de Terre.

Ces exosquelettes seront également testés dans des conditions reproduisant celles de l’opération Harpie, en Guyane. Enfin, le Battle Lab Terre souhaite également en vérifier l’apport pour des missions comme Sentinelle.

« Toutes ces mises en situations de l’exosquelette feront l’objet d’un retour d’expérience progressif de la part des utilisateurs, que le Battle Lab Terre recueillera afin de déterminer la pertinence de l’apport d’une telle innovation », conclut l’armée de Terre.

Photo : Sirpa TERRE

SOURCES

Opex360

N’oubliez pas de nous soutenir ! Souverainistes.info est un média 100 % gratuit et indépendant. Nous avons besoin de votre aide pour poursuivre notre travail d’information patriote quotidien 🇫🇷 Faites-nous un don !

Inscrivez-vous à notre Infolettre patriote ! 🇫🇷

Tous les soirs de semaine à 18h30, l'actu souverainiste dans votre boîte mel 📩

ARTICLES CONNEXES

Suivez-nous !

650FansJ'aime
2,893SuiveursSuivre
AbonnésS'abonner

Inscrivez-vous à notre Infolettre patriote ! 🇫🇷

Tous les soirs de semaine à 18h30, l'actu souverainiste dans votre boîte mel 📩

TENDANCES

Suivez-nous sur notre page Facebook !